L’adolescence

Franchir le cap ensemble

L’adolescence, est une période assez compliquée aussi pour les parents et pour l’enfant. Il faut de la psychologie et surtout une attention accrue pour comprendre ce qui peut se passer dans la tête d’un ado…

Souvent, on prend conscience des problèmes de l’adolescent rebel alors qu’il est déjà trop tard. Pour de multiples raisons, familiales, économiques, scolaires, sociales, l’enfant peut basculer dans ce repli sur soi et ce rejet de tout modèle de vie en collectivité. On a du mal à cerner sa pensée et on s’enferme dans le conflit.
Mais plutôt que de baisser les bras et attendre que cela passe comme on dit, il est plus que primordial que les parents accordent toute leur attention à l’enfant. Peu importe les problèmes, il est de leur devoir de soutenir moralement la jeune fille ou le jeune garçon en proie à des doutes mal ou pas exprimés. Prenez du temps pour mieux le connaître et cerner la nouvelle personne que votre enfant désirerait devenir.
Même si cette transition entre l’enfance et l’âge adulte peut créer de la distance entre l’enfant et ses parents il faut maintenir un lien puissant. Il croit être adulte et se permet de tout essayer. Les parents doivent ainsi surveiller de près leur enfant sans pour autant envahir leur espace personnel et c’est bien ce juste équilibre qui pose problème souvent;

Accorder sa confiance un geste fort
Si on ne sait jamais exactement ce que font nos enfants en dehors de l’école et de la maison, leur accorder la confiance parentale est essentiel pour veiller à leur bien-être. Bien sûr la confiance a tout de même des limites et il faut savoir prendre des indicateurs extérieurs comme rencontrer parfois la conseillère de l’école pour suivre l’évolution scolaire de l’enfant. La réussite scolaire est en effet le gage d’un avenir meilleur pour lui et l’accès à la connaissance professionnelle pour un cycle court ou dans un cycle plus long doit être considéré comme une source de bien-être et de valorisation de l’enfant de la part de ses parents.
Ecouter l’enfant rebelle c’est aussi savoir lui donner la parole dans des moments privilégiés en famille lors des repas par exemple ou lors d’évènements organisés pour faciliter ce rapprochement : sortie en famille, promenade, pique nique, activités sportives… l’essentiel étant à chaque fois de provoquer le dialogue.

Si l’attitude de votre enfant s’avère dangereuse pour son bien-être et celui d’autrui, malgré l’attention et les espoirs que vous placé en lui, la solution peut alors venir de l’intervention d’un thérapeute spécialisé. Ce dernier se chargera personnellement de se rapprocher de l’adolescent afin de l’aider à mieux gérer cette période.

Son look, son style, ou encore sa façon de vivre, son langage, ses relations, son sommeil…sont autant d’indicateurs d’un état plutôt délicat; d’un mal être. Il est possible de l’aider à se sentir mieux dans sa peau soyez en sûr, en redoublant d’attention et privilégiant l’accompagnement de grande proximité affective, intellectuelle aussi. Pour veiller à sa santé, à son avenir et à son équilibre émotionnel, les parents doivent redoubler d’attention envers l’enfant durant cette période assez complexe.

Crédit photo : DR
Journal Sportsland Landes n°200 du 20 fév. 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *