Stade Montois Rugby – Patrick Milhet

Joli mois de mai…

C’est le sprint final dans ce championnat de PROD2 2016-2017 ! Le Stade Montois Rugby vise une demi-finale à la maison et bien sûr un rendez-vous à Chaban… Mais les prochains adversaires des Montois, Aurillac, US Dax et Le Biarritz Olympique ne l’entendront pas ainsi bien évidemment… Patrick Milhet, habitué de ces gestions de pression et d’adrénalines fait le point…

“Il y a de la fraîcheur physique et morale dans ce groupe. Voilà une bonne raison de ne pas s’inquiéter face à la valeur de nos prochains adversaires, lesquels auront tous quelque chose à jouer contre nous. Alors bien sûr, on aurait sûrement préféré rencontrer des équipes du ventre mou du championnat n’ayant plus grand chose à jouer le maintien en poche ! Même si l’US Dax devrait être sauvé quand on va les affronter, ce sera un derby, en plus le soir…bref ce sera difficile d’autant que les dernières prestations dacquoises sont de très bon niveau. » À son habitude, Patrick ne s’enflamme pas ni ne dramatise. Il veut rester serein et comme il le dit “nous avons une équipe solide.

Il faudra rester au niveau
Avec une seule défaite à la maison contre Agen, et plus de bonus défensifs obtenus à l’extérieur que l’an passé, les Montois affichent donc un meilleur bilan cette saison. “Tout à fait, et si nous n’avions pas perdu à Angoulême nous serions parfaitement dans les clous de notre projet initial. À nous de retenir la leçon, comme nous avons su le faire à Bourgoin où nous avons été excellents face à une équipe qui n’a rien lâché, n’en déplaise à certains analystes ! (j’ai entendu ce qui se disait dans leurs vestiaires avant le coup d’envoi et à la mi temps !) » confie le préparateur physique. « Alors voilà, il va falloir rester au niveau. Ne pas se laisser griser par les enjeux lesquels sont de gagner bien sûr pour offrir à nos supporters et nos partenaires une demie à la maison ! C’est bien cela une saison, on joue pour arriver au mois de mai ! quand tout se décide. Ces adrénalines là sont fédératrices et mobilisatrices pour les gars comme pour leur environnement, pour une ville pour un département. Le genre de rendez-vous qui marquent une carrière.”

Rien n’est joué pour personne
Avec un calendrier de fin de saison qui met en jeu toutes les équipes qui jouent soit le maintien soit la montée ou le titre, on peut dire que rien n’est joué pour personne. On sera forcément maître de notre destin si et seulement si nous remportons ces trois rencontres à venir dont deux à la maison. Le BO va à Colomiers avant de nous jouer, Colomiers va à Agen, Montauban affronte Oyonnax, On joue Aurillac…bref, bien malin qui pourra dire ce que sera le peloton de tête et surtout son ordre au soir de la dernière journée. “Ce contexte n’est pas pour nous déplaire bien au contraire, et nous plonge tous ensemble dans une logique puissante émotionnellement, sportivement et médiatiquement, je le répète les gars ont la force morale et l’expérience qu’il faut pour réussir de belles choses.” À la question qui brûle les lèvres de tous les supporters : “Et le Top 14 ?” Patrick Milhet répond avec assurance et conviction : “je parler du mois de mai !”

Crédit photo : DR/ Sportsland-B.Hennequin
Journal Sportsland Landes n°204 du 18 avril 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *