Chambre de Métiers et de l’Artisanat 2017 – “On gagne ou on apprend !”

“On gagne ou on apprend !”

“S’adresser et surtout agir envers la population des “décrocheurs” (jeunes de moins de 26 ans) sans solution à un moment de leur vie scolaire traditionnelle manquée; à la suite d’une mauvaise orientation professionnelle, après un accident de la vie… mais intéressés par les métiers de l’artisanat est une mission relativement nouvelle pour la CMA. Les Directives européennes nous y ont incité et aujourd’hui, nous disposons d’un dispositif performant et déployons des solutions multiples pour accompagner ces situations délicates vers une sortie de crise personnelle souvent par le haut” explique Serge Vin, Directeur du secteur apprentissage à la CMA des Landes… À ses côtés, Valérie Rondeau, Conseillère en insertion au service apprentissage de la CMA.

Connaître et reconnaître un jeune de moins de 26 ans décrocheur et lui donner des clefs pour ouvrir les portes d’un avenir professionnel dans l’artisanat” constitue donc le credo de ce dispositif. “Son appétence pour l’artisanat sera sa condition première pour envisager ce nouveau cursus. Ce doit être son projet avant tout, il devra être le premier acteur de sa réussite” prévient Valérie Rondeau. La professionnelle accueille régulièrement des jeunes décrocheurs en entretien individuel pour identifier avec eux une situation et un chemin. Elle nous livre les caractérisques cette tâche : « Identifier les anciens apprentis inactifs et/ou proposer un accompagnement lors de l’enregistrement de la rupture; Repérer les candidats à l’apprentissage/artisanat ni étudiants, ni employés ni stagiaires; Proposer et établir des parcours vers l’insertion professionnelle dans l’Artisanat; Permettre une immersion professionnelle (stage découverte en CFA, en entreprise…); Mettre en relation les jeunes avec les entreprises, et les différents partenaires (centre de formation, parrain…) Valorisation des publics sont autant de missions menées par la CMA dans le programme d’insertion des décrocheurs dans l’Artisanat. »

Remettre les individus dans le circuit…
Grâce à l’outil internet, avec le concours actif de la cellule d’apprentissage de la CMA, celui de l’Éducation Nationale aussi, les jeunes filles et jeunes garçons décrocheurs sont donc informés ou repérés et pourront alors bénéficier du dispositif. “Nous les rencontrons physiquement individuellement pour une première découverte, une discussion franche et sincère aussi afin de pouvoir cerner leur profil au mieux et proposer un programme ambitieux et réaliste” affirme Valérie avant de reprendre de concert avec Serge Vin : “ Nous ne sommes pas là pour juger les parcours de vie de ces jeunes, nous sommes ensemble pour les replacer dans un circuit vertueux de formation et d’épanouissement au travail comme dans la société.”

Des ateliers, des stages, des rencontres…
On le sait, dans l’échec quel qu’il soit, l’isolement est le pire des ennemis; “C’est pourquoi, nous organisons des ateliers dans lesquels chacun peut s’exprimer, peut raconter son expérience ou ses questionnements…reformuler le projet professionnel au plus près des réalités des jeunes et avec les jeunes est un gage de réussite future et durable” assure Valérie Rondeau. Des stages de découverte des métiers de l’artisanat sont aussi organisés tout comme des semaines en CFA afin de partager les jeux et les enjeux de la formation professionnelle dans plusieurs situations. On est donc dans une logique de reconnexion avec le monde réel du travail dont on sait les atouts structurants et épanouissants pour tous les individus.

Pas d’assistanat donc dans ce dispositif de la CMA mais au contraire un accompagnement réactif et performant puisque chaque “décrocheur” devient acteur de sa nouvelle ambition professionnelle…. on le sait que trop dans l’apprentissage “On gagne ou on apprend” selon la fameuse citation de Nelson Mandela et c’est bien pour cela que rien n’est jamais perdu !!!

Crédit photo : DR/
Journal Sportsland Landes n°204 du 18 avril 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *