Testé pour vous : le Qi Gong

Une harmonie entre le corps et l’esprit !

On l’entend tellement dans les médias que l’expression peut aujourd’hui paraître galvaudée mais, pourtant, c’est une réalité de notre temps : le stress est comme l’on dit « le mal de notre siècle ». Il s’insinue partout, lentement et discrètement d’abord, puis déclenche ou favorise l’apparition de nombreuses pathologies, parfois chroniques : insomnies, dépressions, maux de dos et de tête, hypertension, etc. Toute une panoplie de maladies, graves et moins graves, que le Qi Gong peut soulager. Nous l’avons donc essayé !

Pour cet article, je me suis glissée dans la peau du cobaye… Non pas que je me sente particulièrement malade, mais plutôt par curiosité et aussi – il faut bien l’avouer – car je pense que cette discipline basée sur l’énergie risque fort de m’en redonner (une nécessité en fin d’hiver).

De la maîtrise de l’énergie vitale…
Me voilà donc partie pour un cours de Qi Gong ! Avant de commencer, il est important de préciser un détail (afin de ne pas vous sentir « bête » face à un connaisseur). Le Qi Gong s’écrit ainsi, ou bien « Chi Gong » ou « Chi Kung », mais se prononce Chi Kong quelle que soit l’orthographe. C’est dit ! Littéralement, il s’agit d’une discipline basée sur la maîtrise de l’énergie vitale, ce que la médecine asiatique nomme le Qi. Qi signifie ainsi souffle et énergie. Gong, quant à lui, désigne à la fois la maîtrise, le travail et le but recherché. Je comprends déjà qu’en matière de Qi Gong, la maîtrise de l’énergie vitale est à la fois le chemin à emprunter et l’objectif à atteindre. En cela, cet art –né au Vème siècle en Chine- est une discipline à pratiquer au quotidien et également un véritable art de vivre. D’ailleurs, la plupart des auteurs expliquent que, pour en ressentir correctement les bienfaits, le Qi Gong devrait être pratiqué au minimum 20 minutes par jour. En attendant, je rentre dans la salle pour y être initiée…

Harmoniser corps et esprit !
À l’intérieur, je rencontre un petit groupe de personnes déjà aguerries à la pratique et ravies de son effet sur leur organisme et leur mental car, détail important, le Qi Gong est un art énergétique basé sur l’équilibre entre le corps et l’esprit. On dit souvent d’ailleurs que les problèmes de santé viennent d’une dissonance entre ces deux entités. Ainsi, comme l’explique la Fédération nationale des enseignants : « Le Qi Gong est un ensemble de pratiques énergétiques variées visant à l’épanouissement individuel et au bien-être, à l’entretien de la santé, à l’harmonie entre le corps et l’esprit ainsi qu’à l’équilibre général entre les parties du corps ». Je suis curieuse d’apprendre à percevoir et diriger l’énergie vitale qui circule en nous à notre insu ; cette source de vie que nous laissons fuir, par négligence et méconnaissance. Je suis déjà conquise…

Et en pratique ?!
Le cours s’apprête à commencer. Dans cette salle, il fait bon et l’ambiance est douce. La professeure, formée en Chine, est d’une souplesse et d’une légèreté sans nom, d’un calme qui me laisse rêveuse. Le cours débute pour une heure… Une musique apaisante démarre et l’enseignante entame un enchaînement à suivre. Je tâtonne un peu, les premières minutes. Je suis perplexe quant aux mouvements, puis –sans vraiment m’en rendre compte- je rentre dans la danse et me prends au « jeu ». Nous enchaînons, un peu à la façon d’une chorégraphie, des mouvements, des exercices de respiration et de mobilisation du souffle, des postures corporelles, des automassages et des exercices de concentration de l’esprit et de visualisation mentale… J’ai l’impression de pratiquer à la fois de la méditation, de la sophrologie et du tai-chi. Les mouvements sont lents, non-violents. L’heure passe à une vitesse impressionnante et le cours se finit les yeux clos, en imaginant un grand soleil qui brille au niveau du nombril, centre de l’énergie vitale. J’ouvre les yeux.

Une pratique pour tous… De très nombreux bienfaits
Sur le retour, je pense à cette heure passée à pratiquer le Qi Gong. S’il est évident que les effets se renforcent avec l’entrainement (comme toute discipline d’ailleurs), je me sens apaisée, étonnamment calme et inspirée, à vrai dire. Je vais certainement m’inscrire… L’avantage de cet art ? Il est accessible à tous, à tous âges de la vie. Nul besoin d’avoir une condition physique particulière, au contraire, le Qi Gong l’améliore. Selon des études cliniques, il permet de réduire l’hypertension, d’atténuer les stress et les douleurs chroniques, de favoriser la qualité de vie des personnes atteintes de cancer. On dit aussi qu’il renforce le système immunitaire et que sa pratique est une bonne préparation à de nombreuses disciplines sportives et artistiques. En somme, le Qi Gong est tout indiqué pour prévenir, soulager les maux, s’épanouir sportivement tout autant qu’en matière de développement personnel. Une belle découverte !

Trouvez où pratiquer sur : www.federationqigong.com
Crédit photo : DR / Texte : Muriel Tancrez
Journal Sportsland Landes n°210 du 17 juillet 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *