Basket Landes – Bilan de début de saison

Un démarrage prometteur…

Avec un bilan de 4 victoires et 2 défaites, Basket Landes s’inscrit à la troisième place du championnat LFB et avec 3 victoires pour 1 défaite seulement, vise une qualification pour le prochain tour d’Eurocup. Une première copie plus que satisfaisante pour les deux nouvelles coachs Landaises : Cathy Melain et son assistante, Julies Barennes.

Après avoir manqué son entrée en lice dans la compétition lors de l’OPEN LFB (une défaite 53-67 face au Hainaut), Basket Landes a su se ressaisir. Peut être fallait-il cela pour bousculer les Landaises, qui n’avaient jusqu’alors eu que des matchs de préparation plus qu’abordables ? Leur premier succès, dans la douleur, à Nice a montré la voie aux bleues et blanches qui se sont alors imposées à deux reprises contre La-Roche-sur-Yon et Lyon. « La saison a commencé par une défaite. Le match contre Nice a été une bonne réaction, mais maintenant, ce n’est pas dans la réaction que nous devons construire une saison. », souligne celle qui a repris les rênes de l’effectif à l’inter-saison, Cathy Melain. S’ensuit un autre revers face à Bourges, 73-51, avec une Céline Dumerc blessée qui n’a joué que 6 minutes. Une défaite logique, au vu de l’armada d’Olivier Lafargue, selon Cathy Melain : « Bourges a un effectif au-dessus du nôtre, et quand elles jouent bien, cela devient très compliqué. L’absence de Céline n’arrange pas la situation. Difficile de gagner à Bourges, c’est un match à part dans la logique du Championnat de France. » Une défaite au Prado, chez les premières, qui n’a rien de bien alarmant. Cependant, en Coupe, les Landaises ont été victimes d’un autre faux pas contre Toulouse (défaite 84-83 a.p.), qui marque leur élimination dès les 16èmes de finale de la Coupe de France. « Nous sommes une équipe qui a du cœur, qui travaille très bien et qui a vraiment envie de bien faire. Pour l’instant, on a juste du mal à être constantes dans nos performances. Il faut que l’on tire des enseignements de nos défaites et en tenir compte pour le futur. », se console Cathy Melain. Certainement pas encore assez rodée, la coach souligne les lacunes défensives de son équipe : « Je suis très perfectionniste donc j’aurai tendance à dire que nous devons améliorer tous les éléments de notre jeu. Mais, je pense que l’on doit insister sur notre défense : il faut pouvoir nous appuyer sur celle-ci dans les moments où ça ne va pas. », rajoute-t-elle. Pour sa compère, Julie Barennes, les joueuses doivent travailler leur concentration : « Il faut que l’on reste très concentré. Nous devons être à 100 % de nos moyens à chaque match. », dit-elle. La preuve en est, les Landaises ont souffert contre les Nantaises (victoire 68-65), mais elles ont finalement conservé leur invisibilité sur leur parquet. Une victoire compliquée mais capitale pour la suite de la compétition. Les bleues et blanches peuvent se reposer sereinement quelques jours, avant d’aller affronter Tarbes le 19 novembre prochain.

Julie Barennes face à Marie-Michelle Milapie sous le regard de Céline Dumerc

Qualification en ligne de mire
Entre temps, leur début en Coupe d’Europe a été synonyme de « hold-up » puisqu’elles ont défaite les hongroises de Cegled (l’ancien club de Maja Skoric) d’un petit point sur le buzzer (70-69). Amputées de Céline Dumerc, elles concèdent une lourde défaite face aux Catalanes de Girone (78-47), leader du groupe européen. Les filles se sont relancées en recevant les Basques de Gernika (victoire 72-64) et ont enchaîné avec une victoire de 17 points en Hongrie, à Cegled, une belle surprise. Basket Landes consolide ainsi sa deuxième place du groupe G, synonyme de qualification pour le prochain tour. Une victoire à l’extérieur qui fait du bien au moral, avant de recevoir Girone (le 22 novembre prochain) pour la première place de la poule.

La bonne alchimie ?
L’alchimie entre les joueuses semble s’opérer comme le prouve ce premier bilan, bien mieux que celui de l’exercice précédent pour certaines filles. Avec les meilleures statistiques offensives de l’équipe, Miranda Ayim (meilleure marqueuse avec 12,2 pts de moyenne en championnat), est sans conteste la joueuse en forme de ce début de saison. Suivie de près par Queralt Casas (11 pts, 6,5 rbds), la meilleure évaluation landaise au tableau et une Cierra Bravard au rendez-vous (10,5 pts, 6 rbds). Fragilisée par une douleur au dos, Céline Dumerc mène malgré tout son équipe d’une main de fer. On peut également retenir, les bonnes performances d’Alexia Plagnard après une saison compliquée et un bon apport de Marie-Michelle Milapie. Concernant les deux recrues : des débuts pas encore à la hauteur des espérances pour la serbe Maja Skoric qui reste cependant très présente défensivement et la jeune Kadiatou Sissoko qui prend ses marques peu à peu. De bon augure donc pour la suite, souhaitons leur de poursuivre sur cette belle lancée.

Crédit photo : DR /
Journal Sportsland Landes n°216 du 13 novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *