Football – Chloé Zubieta de Saint-André-de-Seignanx

Du bleu plein les yeux

À tout juste 17 ans, Chloé Zubietta, originaire de Saint-André-de-Seignanx, où vit encore sa famille, fera partie de l’équipe de France de football U17. Elle disputera le tournoi Élite (U17) du 22 au 28 mars, à Dax et Saint-Paul-lès Dax. Un parcours jusqu’à présent sans faute, qui a débuté il y a 12 ans, au club de Saint-Martin-de-Seignanx. Chloé est alors âgée de 5 ans, elle passe ses mercredis après-midis et ses week-ends à taper la balle avec sa grande sœur.

Si son papa est plutôt fan de sport mécanique, sa maman, qui pratique la danse, est plutôt branchée foot. C’est avec elle qu’elle a le droit de regarder les matches à la télévision, « mais seulement jusqu’à la mi-temps, parce-qu’après, il fallait aller se coucher » se souvient Chloé dans un sourire. Aussi, quand elle lui fait part de son envie de s’inscrire dans un club, la décision est vite prise. Direction Saint-André, le village voisin, où elle intègre l’école de football. Dès l’âge de 10 ans, elle participe aux sélections départementales, les mercredis, à Tartas. Ce sont ensuite les stages régionaux à Bordeaux où ses parents l’accompagnent régulièrement. A 13 ans, elle dispute la Coupe de France avec l’équipe d’Aquitaine.

Un souvenir bien gravé dans sa mémoire : « C’était magique, on était à Clairefontaine, là où se rassemblent les membres de l’équipe de France avant les grands rendez-vous ». Un lieu chargé d’Histoire qu’elle retrouve l’année suivante, lors d’un stage national avec les 35 meilleures joueuses du pays. Elle tente alors d’intégrer le Pôle France mais c’est finalement vers le Pôle espoirs de Toulouse Blagnac qu’elle se dirige. Et c’est aux Girondins de Bordeaux, après des essais à Lyon et à Saint-Etienne qu’elle signe. C’est donc en Gironde qu’elle évolue désormais, en U19 National, avec la chance de pouvoir s’entraîner de temps en temps avec le groupe professionnel de l’équipe 1 (une).

Une trajectoire idéale
Sa première sélection nationale, Chloé la connaît en U16, lors de la « Nordic Cup » en Finlande. Une compétition où les « bleuettes » atteignent la finale et au cours de laquelle elle marque son premier but en bleu. Elle participe ensuite aux qualifications pour la Coupe d’Europe en U17 au Danemark. C’est dans cette catégorie qu’elle vient d’être sélectionnée pour disputer le Tour Élite de la Coupe d’Europe à Dax et Saint-Paul-les-Dax. Une compétition où elles affronteront : l’Écosse, le 22 mars à 14h à Dax, la Finlande, le 15 mars à 15h à Saint-Paul-lès-Dax et la Suède le 28 mars à 15h à St Paul les Dax. Une compétition ultra-relevée de laquelle il faudra s’extirper première, pour aller disputer la phase finale, en Lituanie.

Pour Chloé Zubietta, la trajectoire est donc, pour l’instant, idéale. À 17 ans, elle parvient à mener de front ses études en 1ère S au Lycée Saint-Exupéry de Blagnac, ses entraînements au Pôle espoirs, ses matches à Bordeaux, les déplacements pour les besoins du championnat et les retours à la maison à Saint-André, quand elle le peut. « Une vie de dingue » comme elle la qualifie parfois, mais on n’a rien sans rien. Quant à son avenir, Chloé l’a déjà bien tracé dans sa tête : après le (ABC) BAC prévu pour l’année prochaine, elle s’orientera vers des études de kinésithérapie, dans l’idée d’exercer dans un club de foot. Mais ça, c’est le plan B. Son plan A, il sonne comme une évidence quand on l’interroge à ce sujet : « Mon idéal, c’est de devenir footballeuse professionnelle ». À l’image d’Eugénie Le Sommer, son modèle, qui évolue à l’Olympique Lyonnais, qui totalise plus de 150 sélections en France A, comme elle, porte le numéro 9.

Crédit photo : DR / Archive FFF
Journal Sportsland Landes n°224 du 19 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *