Attiré par l’Airsoft ? Vous souhaitez en savoir plus sur cette pratique ?

Voici les dix "trucs" à connaître !

Qu’est-ce que l’airsoft ?

L’airsoft est une activité physique et ludique qui consiste en l’affrontement de joueurs par l’utilisation d’armes factices. En simplifiant, on pourrait dire que l’airsoft consiste “jouer à la guerre” consiste à jouer à la guerre de manière factice.

Comment est née l’airsoft ?

Tout commence au Japon au lendemain de la seconde guerre mondiale. La population civile, pour cause de défaite, est alors interdite de posséder des armes. Cependant des passionnés, des collectionneurs, sont en recherche de telles armes .

Vient alors l’idée pour certaines entreprises japonaises de créer des armes factices. Au milieu des années soixante apparaît les premiers modèles.

Toujours au Japon, dans les années soixante-dix sont développés des modèles capables de tirer des projectiles “inoffensifs”.  La pratique se met en place où des joueurs, des équipes commencent à s’affronter.  L’airsoft est née.

Au début des années 90, les japonais, (toujours eux!), font un grand bon avec l’électrification du matériel. Apparaît alors les AEG pour Automatic Electric Gun, des armes dont la propulsion est réalisée via une batterie électrique. L’airsoft peut alors massivement se diffuser.

Qu’est-ce qu’une réplique ?

Une réplique est une reproduction à échelle identique d’une arme mais qui ne tire pas de balles réelles. Les armes factices employées dans l’airsoft sont des répliques d’armes réelles mais qui, à priori, ne sont pas des armes létales. 

La première réplique à être commercialisée est le fameux FAMAS ou Fusil d’Assaut de la Manufacture d’Armes de St Etienne. Ces reproductions d’armes ont été dans un premier temps nommées airsoft gun, terme qui donné son nom à la pratique. 

Quel est l’équipement nécessaire pour jouer à l’airsoft ?

Décidez à pratiquer de l’airsoft ? Quel est alors l’équipement de base ? Il existe deux éléments sur lesquels il sera impossible de faire l’impasse. Pour jouer à l’airsoft, il vous faudra tout d’abord une réplique ainsi que les munitions adaptées (des petites billes en plastiques). Vous aurez aussi besoin d’une protection oculaire, qu’il s’agisse d’un  masque, ou d’une paire de lunettes protégeant l’intégralité des yeux.

D’autres accessoires complémentaires comme des vêtements ou des chaussures types militaires ou commando sont aussi envisageables. Cela dépendra de vos terrains de jeu, et du type de joueur que vous souhaitez incarner.

De plus en plus de joueurs choisissent de s’inspirer de forces spéciales comme les Swat, les Navy Seal ou le GIGN. On note aussi depuis quelques années que les forces Russes sont particulièrement côtées.

Quel est le prix moyen d’une réplique ?

Pour les premières répliques proposées en entrée de gamme, que cela soit un fusil ou une arme de poing type pistolet, comptez autour d’une centaine d’euros. Pour les modèles moyenne gamme ou premium, les prix peuvent monter à plusieurs centaines d’euros.

Et, si vous entrez définitivement dans l’univers de la customisation de votre matériel, alors autant dire qu’il n’y a plus de limite de prix. L’airsoft étant une pratique de passionnés, cela peut rapidement devenir addictif. Vous pourrez par exemple personnaliser l’apparence extérieure de votre arme, tout comme ses mécanismes internes.

Quelles différences entre les répliques existantes ?

Le premier élément de distinction entre toutes les répliques existantes est le mécanisme de projection des billes en plastique.

Les répliques peuvent être principalement de trois sorte: à ressort, gaz, ou électriques.

Les répliques à ressort ont été les premières commercialisées. Elles sont de moins en moins utilisées car peu pratiques à l’usage.

Les secondes fonctionnent à partir d’une bonbonne de gaz (propane ou Co2) qui se sont miniaturisées avec le temps. Elles sont un bon moyen d’entrer dans la pratique de l’airsoft pour apprendre à viser notamment.

A présent ce sont les répliques électriques, les AEG, qui sont les plus populaires. Elles sont considérées comme les répliques offrant le meilleur confort de jeu.

Selon votre technique de jeu, sniper (fusil à distance) ou combattant rapproché (arme de poing) par exemple, vous choisirez la réplique adaptée.

Que dit la réglementation française ?

La réglementation française en matière d’airsoft a pour principale considération la sécurité des personnes. Elle prend comme critère de contrôle la puissance déployée par les répliques employées.

Très concrètement la législation française proscrit toute réplique pouvant tirer des projectiles d’une énergie de plus de joules 2 joules.

Ce calcul est réalisé aisément par le produit de la vitesse du projectile au sortir du canon et de son poids. Au-delà d’une énergie de 2 joules, la réplique sera considérée comme une arme, et sera donc interdite à la vente comme à l’usage.

Deuxième règle imposée par la législation, et ce toujours pour de raisons de sécurité, pour protéger l’intégrité physique, le port d’une protection oculaire: un masque ou une paire de lunettes couvrant suffisamment la surface des yeux.

Enfin, la législation interdit de la vente de répliques à des mineurs.

En France, la pratique de l’airsoft n’est pas encadrée par une fédération spécifique. Plusieurs fédérations coexistent comme la Fédération Française d’Airsoft ou la Fédération d’Airsoft Sportif.

Quelles sont les règles de bases ?

Le fair play est au coeur de la pratique de l’airsoft. Les pratiquants font office de joueurs-arbitres car lors d’une partie d’airsoft, il n’y a pas de personnes attitrées à l’arbitrage.

Les billes tirées par les répliques ne laissent pas de traces visibles à la différence du Paintball où la peinture marque lors de l’impact. Il faut donc compter sur la bonne foi, le fair play, de chaque joueur pour le bon déroulement de la partie.

Le deuxième élément essentiel est la mise en place d’un scénario de jeu.

Quels sont les différents types de scénarios possibles ?

L’airsoft se joue donc sur la base d’un scénario, d’une histoire qui va rythmer la partie, définir ses conditions de jeu. Les scénarios les plus courants sont ceux où il faudra : prendre possession du territoire adverse, éliminer l’équipe concurrente, venir à bout d’une prise d’otage, récupérer un drapeau…

Cette liste de scénarii possibles n’est pas exhaustive, et c’est ce qui rend la pratique si passionnante !  Chaque nouvelle partie sera différente.

Où pratiquer l’Airsoft ?

L’airsoft se pratique principalement en club. En se rapprochant des différentes fédérations existantes, ou par une simple recherche Internet, vous en trouverez aisément un club près de chez vous.

C’est une activité collective qui vous offrira de très nombreuses interactions, et de belles sensations partagées avec vos camarades de jeu.

Le terrain de jeu peut être en extérieur ou intérieur. Le plus souvent la pratique se fera en milieu naturel, en forêt par exemple. Ce type d’environnement se prête le mieux à la pratique de jeux de guerre, ou de confrontations armées.

On observe aussi dans l’airsoft contemporain la tendance à des confrontations dans des espaces abandonnés, reproduisant des milieux urbains, pour des scénarios type prise d’otages et un jeu de contacts rapprochés.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: