Le retour d’un Champion…

Multiple champion de France et du Monde, Stéphane Susperregui surnommé « Ippo » avait raccroché et pris une retraite soudaine pour le milieu qui attendait impatiemment son retour sur les rings. C’est chose faîte ! Le Luzien catégorie poids lourds  a superbement réussi son come-back en s’imposant dès la première reprise par TKO au foie face à Ludovic Providence à Troyes au mois de février dernier. Depuis, les promoteurs de spectacles se bousculent pour l’accueillir dans leurs arènes… On parle de Stéphane à Genève au début du mois de juin; à Saint – Raphaël après l’été… et puis pour la Nuit des Champions avec le Nec plus ultra de la discipline… 
Rencontre avec un sportif beaucoup plus sympa qu’il n’y paraît sur un ring…

Son palmarès pourrait en faire pâlir plus d’un. Trois couronnes mondiales de boxe thaï et K1 et plusieurs plus titres nationaux. Deux victoires à la fameuse Nuit des Champions, Stéphane fait partie du cercle très fermé des Glory. « Je prends les choses comme elles viennent. J’aime ces montées d’adrénaline et ce lien fort qui m’unit à ces ambiances de combat sur un ring. Même pendant mon retrait de la compétition, j’ai continué à m’entraîner car j’ai besoin de ces sensations. » Alors bien sûr, aux entraînements le Basque travaille le physique, la force, la puissance, la technique, le cardio… tout ce qui fait le champion. « C’est effectivement un travail important et complet que je réalise avec mon coach Sylvain Troitino dans la salle d ’Urrugne. Par ailleurs, un staff technique et médical veille sur mes préparations. On dit de moi que je suis un acharné de l’entraînement (sourire)… je confirme ! » Il est sympa donc celui qui remporte ses combats grâce à sa puissance bien sûr mais surtout par son explosivité rare chez les Poids Lourds (moins de 95 kilos). « J’attaque beaucoup et je bouge vite. C’est vrai que j’essaie de ne pas laisser de temps à mon adversaire pour qu’ il s’organise. » Sur 48 combats, 28 ont été remportés avant la limite…ces statistiques parlent d’elles mêmes.

« Revenir c’est un état d’esprit »
Quand il a débuté les sports de combats, Stéphane avait opté pour les arts martiaux. Assidu et bon élève, il tombe sur un défi proposé par un ami. Combattre en boxe thaï. « J’y suis allé, et j’ai gagné » se souvient-il avec simplicité. La suite on la connaît puisqu’en quelques ans « Ippo » s’est fait un nom et un surnom sur planète nationale et internationale. « Quand j’ai pris cette douloureuse décision de m’éloigner de la scène boxe thaï et K1, c’est parce que je ne pouvais plus concilier ma vie de sportif de haut niveau et ma vie professionnelle. Et comme je ne pouvais pas vivre en France de ma passion, j’ai préféré arrêter. » Là aussi, la suite on la connaît et cet homme de 31 ans, informaticien, a donc repris repris la route des rings mais cette fois à la suite d’un défi qu’il s’est imposé à lui-même. « Je suis un compétiteur. Je vibre pour ce sport et je sais que jusqu à 36 ans, à l’instar de plusieurs références du milieu je peux encore progresser. » On le sait, ces « soldats » du ring ont quelque chose de plus que les autres ils vivent à la solde de leur passion. « Et je voudrais remercier Marion ma compagne qui accepte tous les sacrifices liés à mon sport et à ce retour. Merci à elle vraiment. » Des mots authentiques et sincères donc, qui collent au personnage. « Si je reviens c’est que je m’en sens capable. Je ne veux pas faire du vent ou du bruit, je veux gagner encore et je m’entraîne pour. » Les organisateurs de spectacles ne s’y sont pas trompés d’ailleurs, et les affiches des  combats de Stéphane sont bâties autour de deux évènements : Son palmarès et son retour. « C’est vrai que le retour est un état d’esprit. Presqu’un supplément d’âme. On ne veut pas, on ne peut pas décevoir. » Paroles de champions forcément.

Sur youtube, on peut visionner plusieurs combats de Stéphane Susperregui. On y mesure sa rapidité, son adresse et sa puissance servies par un physique et un mental exceptionnels. Quant on le croise : Un visage relativement bien épargné par les coups ; une allure sportive et un abord particulièrement sympathique…
On ne sait pas, on n’imaginerait pas non plus que lorsque Stéphane devient « Ippo »… tout devient plus compliqué pour celui qui se dresse devant lui.
Sur youtube ou ailleurs encore, il se dit que bien d’autres combats sont à venir. De ceux qui marquent l’histoire d’un sport…
On en frémit déjà; on en demande encore, on est tous un peu en « Ippo » !

Boxe Thaï – Stéphane Susperregui
Noter ce contenu

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: