« Il faut bouger les lignes »

De retour de sa première assemblée générale de la Fédération Française de Basket, (réélection de Jean-Pierre Siutat) un certain Pierre Dufau. À 32 ans, il fait partie des plus jeunes dirigeants du basket fédéral. Depuis le mois de juin dernier, celui qui a présidé la commission d’arbitrage du comité en est devenu son président succédant ainsi à Francis Darricau. Rencontre avec un jeune élu qui connaît la maison et qui veut bouger les lignes du basket départemental…

D’abord joueur puis arbitre dès l’âge de 15 ans, diplôme d’entraîneur en poche; dirigeant dans un club de Chalosse, membre du comité directeur, du comité départemental et président de la commission d’arbitrage… Pierre Dufau est un enfant du ballon orange et a grandi dans ses rouages associatifs et sportifs. C’est donc armé d’expériences significatives qu’il a pris les rennes de l’instance départementale. « Je remercie les clubs pour cette confiance et j’entends maintenir et développer les liens forts qu’ils ont toujours eus avec le comité. Mon prédécesseur et ses équipes ont fait du super travail. » D’un verbe et d’un timbre de voix engagés comme lui peut l’être dans sa fonction; Pierre n’entend pas pour autant rester sur ces acquis du basket landais. « Le monde change, la société bouge, on doit suivre le mouvement. Faire évoluer un modèle ne veut pas dire le révolutionner » prévient le Président Landais.

Un centre de formation Landais
Parmi les grands chantiers du comité, Pierre Dufau a placé la création d’un centre de formation masculin dans les priorités. « Nous ne comptons plus qu’une seule équipe en Nationale Minimes. Si nous n’agissons pas, nous pourrions la voir disparaître compte tenu des exigences fédérales qui réclament une instance support à cette formation. Le Comité des Landes peut et doit être cette instance solide et durable. Voilà le sens de cet engagement pour la jeunesse du département. » Pour rappel, actuellement, c’est le club professionnel de Basket-Landes qui ouvre les voies ascensionnelles aux meilleures jeunes espoirs féminins. « Devenir un accélérateur d’ambitions pour les jeunes garçons est donc une nécessité » confirme le dirigeant avant de conclure sur ce sujet : « je compte sur le dialogue et la raison de tous pour que ce projet voit le jour dans les meilleures conditions et participe à sa manière à l’animation du territoire. »

Accompagner le bénévolat autrement…
Le monde associatif et sportif on le sait, tient pour grande partie grâce aux investissements des femmes et des hommes bénévoles lesquels, à des niveaux de responsabilités différents, concourent à la santé du modèle loi 1901. « Pourtant dans le basket fédéral comme dans toutes les disciplines d’ailleurs, le bénévolat peine à se renouveler dans les clubs, au pire, certains départs ne sont pas remplacés avec les complications que cela peut entraîner. C’est pourquoi avec l’équipe qui m’entoure au comité nous voulons renforcer les liens avec et entre les bénévoles landais ; nous voulons aussi redonner de l’attrait à ces engagements durables… et puis rajeunir les cadres associatifs ! Le monde bouge, bougeons avec lui… »
Bien sûr le jeune président du basket landais connaît parfaitement la maison. Il sait combien il faut parfois être patient avant de fermer une porte et d’en ouvrir une autre. « Au basket comme dans la vie, j’ai appris à ne pas confondre vitesse et précipitation, c’est la nuance nécessaire pour installer durablement des actions fédératrices car innovantes, nécessaires et respectueuses de celles et ceux qui ont fait la grande histoire du ballon orange ici et celles et ceux qui la feront ou qui rêve de la faire aussi. »
Et c’est vrai qu’une belle maison c’est souvent une maison pleine !

Comité des Landes de Basket – Avec le Président Pierre Dufau
Noter ce contenu

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: