Fruit d’une liane robuste et prolifique originaire de Chine, le kiwi fut d’abord appelé lors de son introduction en Europe « groseille de Chine »: sa pulpe acidulée rappelle en effet celle de la groseille à maquereau.

L’addition calorique du kiwi est modérée. Ce fruit fournit 47kcalories (196 kJoules) aux 100g, ce qui le place au niveau du melon, de la clémentine ou de l’abricot. Son énergie provient pour l’essentiel de ses glucides, qui représentent environ 10% de l’ensemble de ses constituants. Il s’agit en majorité de fructose et de glucose, des sucres aisément assimilables et, pour une très faible part, de saccharose, qui se transforme d’ailleurs en sucres plus simples au cours de la maturation. Les protéines ne dépassent pas 1,1g aux 100g, et sont surtout constituées d’acides aminés libres. Les lipides sont très peu abondants, comme dans la plupart des fruits frais (0,6g aux 100g) : on les trouve surtout dans les petites graines présentes dans la pulpe. Les acides organiques (dont le taux varie de 0,9 à 1,2g pour 100g) donnent au kiwi sa saveur acidulée caractéristique. L’acide citrique arrive en tête, suivi par l’acide quinique, et l’acide malique, toutefois moins abondant que les précédents. L’apport vitaminique du kiwi est dominé par la vitamine C, qui atteint le taux remarquable de 80mg aux 100g. Il s’agit d’une moyenne, certains kiwis pouvant en apporter jusqu’à 100mg ou 130mg, voire plus. Ce taux reste stable au fil du temps car dans le kiwi, la vitamine C est bien protégée par la peau du fruit qui fait barrage vis-à-vis de l’oxygène de l’air mais aussi par la présence des acides organiques.

Le kiwi fournit aussi une quantité appréciable de vitamine E : 3mg aux 100g. Cet apport est élevé, et insolite, puisque la plupart des aliments qui sont de bonnes sources de vitamine E sont riches en graisses (huiles végétales, certaines graines oléagineuses, avocat…). Mais il est probable qu’une bonne fraction de la vitamine E du kiwi est concentrée dans ses petites graines comestibles, elles-mêmes très riches en lipides. Il apporte encore un peu de provitamine A (0,05m aux 100g), et un large éventail de vitamines du groupe B, en particulier de la vitamine B6 ou pyridoxine (rôle important dans la synthèse des neuro-transmetteurs), et de la vitamine B9 ou acide folique (anti-anémique).

Le kiwi renferme des minéraux variés (au total, plus de 700 mg aux 100g). Il fait partie des fruits bien pourvus en potassium (près de 300mg pour 100g). Sa densité potassique (teneur en potassium pour 100kcalories) très élevée, elle est supérieure à 600mg/100kcalories : le kiwi surpasse ainsi la banane (430mg de potassium/100kcalories), pourtant réputée sur ce plan. Les taux de calcium (27mg aux 100g) et de magnésium (17mg) sont relativement importants. De nombreux oligo-éléments sont présents, notamment le fer (0,4mg aux 100g), le cuivre (0,14mg), le zinc (0,12mg) et le manganèse (0,10mg).

Les fibres du kiwi sont abondantes (2,5g aux 100g) et bien réparties entre les fibres insolubles (cellulose, hémicelluloses) qui représentent environ les 2/3 du total, et les fibres solubles (pectines) pour le reste. Elles stimulent efficacement et en douceur le fonctionnement intestinal.

Les propriétés anti-oxydantes du kiwi sont également impliquées dans la lutte contre le vieillissement cellulaire et le rôle anti-cancérigène et anti-mutagène. Le kiwi renferme encore une enzyme spécifique : l’actinidine. Cette enzyme est une protéase, capable (comme la papaïne de la papaye, la ficine de la figue ou la broméline de l’ananas) de scinder les protéines en plus petites molécules. Elle est inactivée par la chaleur, et l’action du suc gastrique.

Conseil pratique : Faîtes le plein de vitamine C avec 1 kiwi le matin à jeun « au saut du lit » ! Après l’effort, un kiwi en ration de récupération contribue efficacement aux défenses anti-radicalaires et à la récupération. Il améliore également la restauration du stockage de Glycogène par sa richesse en vitamine C, en eau et en sucre.

Le Kiwi, plus qu’un fruit… c’est l’ami du sportif !
Noter ce contenu

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: